La ville européenne du vélo en 2020 : Copenhague

Copenhague, un réel poumon...

Désormais devenue la capitale européenne du vélo, Copenhague se différencie des autres capitales par un plan de mobilité poussé et par une mentalité devenue pro-vélo. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, le vélo fait partie intégrante de la vie quotidienne au Danemark. En témoigne cette statistique paradoxale établie par la municipalité : 90% de la population détient un vélo contre 50% d’automobilistes. Les 375 kilomètres de pistes cyclables établis au sein même de Copenhague sont chaque jour empruntés par plus de la moitié des habitants.

...Au coeur de la mobilité urbaine Danoise...

La promotion du vélo urbain a connu un grand bond en avant dans les années 1970, au moment de la crise pétrolière qui a touché de plein fouet la ville de Copenhague. La municipalité a alors érigé un vaste programme de mobilité, devenu aujourd’hui un exemple à suivre pour les autres capitales européennes. Si 5% des vélos-taffeurs évoquent l’environnement comme raison principale à l’utilisation du vélo, plus de 50% parlent de simplicité, de bien-être et de sécurité. En effet, la ville de Copenhague a mis en place des aménagements urbains pour améliorer la sécurité du cycliste. Outre des bandes cyclables présentes partout en ville, les pistes cyclables ont été élargies, permettant à trois personnes ou plus de rouler de front. Ce « cyclisme social » permet aux habitants de se déplacer librement dans tous les quartiers de la ville et de dépasser en toute sécurité d’autres cyclistes comme avec leurs voitures.
Par ailleurs, le confort usager a été amélioré : des feux de signalisation ont été implantés spécialement pour les cyclistes et ces derniers s’adaptent à la vitesse des usagers pour éviter au maximum de poser pied à terre. Finalement, des ponts, devenus symboles de la ville, à l’instar du « viaduc du serpent », avantagent les cyclistes en termes de temps et de kilomètres à parcourir pour rejoindre leurs lieux de travail.
velo-de-fonction

...Grâce à une politique cyclable bien huilée

D’une manière générale, cette utilisation à grande échelle du vélo entraîne non seulement des économies pour la ville, mais est aussi gage d’une meilleure santé publique. Le vélo permet en effet aux habitants de Copenhague de pratiquer une activité physique régulière, réduisant le nombre de jours de congé maladie à 40 000 par an. A cela s’ajoute une diminution de la pollution, ce qui a pour une conséquence un bilan carbone bien meilleur qu’auparavant pour une telle métropole. En parallèle, les cyclistes ont plus de facilité à s’arrêter au cours de leur trajet, ce qui bénéficie aux commerces de proximité et de facto aux circuits courts. Économique, favorisant le bien-être et étant dans l’air du temps, le vélo est l’une des clés centrales pour répondre à la question de la mobilité de demain. La réussite de Copenhague prouve l’importance d’un réseau de mobilité cohérent et adapté à une population qui cherche dans l’usage du vélo à la fois un certain confort et une sécurité croissante.

Vous êtes intéréssé ?

Découvrez nos offres

À lire également

OFFRE DÉCOUVERTE IDMOVING

Vous souhaitez tester nos solutions et vérifier l’efficience auprès de vos collaborateurs ?
C’est très simple…

Nous vous proposons une offre découverte sans engagement, incluant :

Nous déterminons ensemble la durée de votre période test et vous accompagnons tout au long de cette expérience.

Contactez-nous !